Ces produits, trucs ou astuces bios qui n'ont pas fonctionné pour moi!



Je suis une grande curieuse et j'adore tester de nouvelles choses ! Alors si vous rajoutez à cela ma passion pour la beauté, univers où globalement on vous présente en permanence des nouveautés, ma vie devient rapidement un laboratoire à tests. 
Pour autant, j'essaie de rester mesurée, car tout bon test doit s'effectuer dans des conditions contrôlés et connues, pas vrai ? Si vous voulez tester les effets d'une nouvelle crème visage mais qu'en même temps, vous changer d'autres produits de votre routine : qui change quoi ?
Et puis, le bio et moi, on s'est rencontré en 2011, donc j'ai du recul. Alors aujourd'hui, je voulais partager avec vous, les grands échecs de ces dernières années, que cela soit des produits, ou des astuces de l'univers bio !
Comme toujours, si vous avez la solution, commentez cet article !


1. Faire la vaisselle au savon de Marseille


Parti d'un hasard : nous n'avions plus de liquide vaisselle, et de conseils entendus ici et là, nous avons tenté l'aventure de la vaisselle au savon de Marseille.
Visiblement, cette pratique permet de parfaitement laver, de ne pas trop fragiliser les mains puisque ce savon contient beaucoup d'huile d'olive, d'être écologique et de limiter les déchets. Et comme toujours quand les promesses sont fortes, les déceptions peuvent l'être tout autant... 
Nous avons donc testé cette astuce en situation : vaisselle à l'eau froide, vaisselle à l'eau chaude, vaisselle de plats particulièrement sales ou gras, vaisselle "facile" (les verres par exemple), etc.. Et ce, pendant longtemps, je dirais presque deux mois.  


Verdict : cela ne fonctionne pas du tout ! Je concède que cela nettoie MAIS en laissant un dépôt gras, la fameuse huile d'olive qui entre dans la composition du savon... Ce dépôt est particulièrement visible quand vous faites bouillir de l'eau dans une casserole, une fine pellicule apparait.
Également, sur le long terme, l'éponge devient visqueuse, et irrécupérable même en la lavant avec du liquide vaisselle classique.

Enfin, si vous avez la peau sensible ou comme moi, la peau qui ne tolère pas le savon, je ne vous recommande pas l'emploi du savon de Marseille pour faire la vaisselle. Mes mains ont souffert, on a frôlé les plaques d'eczéma.
Résultat des courses : mission abandonnée, nous sommes repassés au liquide vaisselle biologique classique.



2. Espacer ses shampooings


Tout le domaine de la beauté ne vous recommande que ça : espacer vos shampooings et vous aurez une chevelure supernaturelle ! Je vous ai moi-même vanté les mérites de cette pratique et je m'y tiens, il est important d'espacer ses lavages. Cependant, il y a une certaine mesure à tout. Évidemment, qu'il ne faut pas se laver les cheveux tous les jours. Les dermatologues le disent : deux à trois lavages par semaine maximum. Néanmoins, il ne faut pas chercher à atteindre un nombre rigide de jours sans lavages, mais trouver le nombre de jours qui VOUS convient.

Je partais de zéro, comme beaucoup. J'avais espoir de retrouver un jour la joie d'un seul lavage par semaine. Or, cela n'a pas fonctionné pour moi. Et mon cuir chevelu s'est manifesté : par des démangeaisons importantes, de grandes plaques de desquamations sèches, un inconfort marqué. J'ai mis du temps à comprendre qu'il s'agissait d'un problème de fréquence de lavage et non d'une réaction aux produits que j'utilisais.
J'ai donc arrêté d'espacer pour espacer. J'ai cherché la fréquence qui m'aurait permise de retrouver un cuir chevelu sain et confortable. De manière générale en beauté, il faut éviter d'appliquer des règles de manière rigide ou absolue, sans les adapter à vous, votre nature, votre quotidien, etc... Je sais désormais que je ne peux pas excéder 4 à 5 jours sans les laver. Je ne me laverai donc jamais les cheveux une fois par semaine, et ce n'est pas grave ! Et qu'est-ce que cela peut faire au final ?
Depuis tout est rentré dans l'ordre. De plus, mon cuir chevelu regraisse moins vite et ma chevelure reste plus longtemps légère. Par conséquent, si comme moi, vous constatez ce type de manifestations, quelque soit le shampooing que vous utilisez, il s'agit peut-être d'un problème de fréquence de lavage.




Les trois catégories suivantes représentent mes plus grands échecs dans mon passage au bio. J'ai essayé pleins de produits différents, mais je n'ai jamais été convaincue. Je n'ai jamais pu justifier en résultats ou en plaisir d'utilisation de se passer des produits conventionnels.


3. Les mascaras bios


Clairement je n'ai jamais été vraiment convaincue par le résultat sur mes cils des mascaras biologiques. Ces derniers teintent et permettent d'obtenir une vague courbure des cils mais rien de transcendant. A l'exception du mascara allongeant de la marque Couleur Caramel. Je me souviens avoir été bluffée et avoir bluffé beaucoup d'amies sceptiques sur les performances du maquillage biologique. On pouvait croire à des extensions de cils, tellement le regard était étoffé et les cils allongés à l'infini.

Ce produit battait clairement mon mascara préféré jusqu'à présent, à savoir l'effet faux cils d'Yves-Saint-Laurent. Malheureusement, je ne l'ai pas du tout supporté. A mon sens, cela avait tout de la réaction allergique : yeux qui pleurent si le produit est trop en racines, irritations, rougeurs, sensibilité les jours suivants... Vu l'ampleur, je ne pouvais tout simplement pas l'utiliser.
Mon problème est donc double avec les mascaras bios : ils ne proposent pas de résultats à la hauteur, et je n'en supporte aucun. Cette réaction est toujours présente, à des degrés différents, mais aucun n'est confortable pour moi. Je suis comme allergique aux mascaras bios ! Je considère donc sérieusement la piste de l'abandon, pour retourner dans le conventionnel. Si vous avez des propositions pour les yeux très sensibles, je suis preneuse.



4. Les dentifrices bios


Un peu sur le même schéma que pour les mascaras, j'ai les dents sensibles. A une époque, je ne pouvais utiliser que des dentifrices spécifiques prescrits par le dentiste. Depuis, ma sensibilité s'est atténuée, j'ai donc cherché à privilégier des dentifrices biologiques. Encore une fois, sans grand succès...
J'ai notamment essayé les dentifrices des marques biologiques classiques (que je trouve souvent très cher), les dentifrices des gammes biologiques des marques conventionnelles. Souvent, ces produits font le boulot, même s'ils sont moins agréables d'utilisation, mais surtout, ma sensibilité flambe rapidement. J'avoue avoir carrément éviter tous les dentifrices à base d'argile. En effet, je suis restée sur l'idée que cela ne pouvait qu'être abrasif pour les dents sur le long terme et particulièrement agressif pour les dents sensibles ! Mais peut-être que je me trompe ?  


Également, j'aime de temps à autres utiliser des dentifrices blancheur. Au passage, recommandation du dentiste : n'utiliser pas de dentifrices blancheur plus de deux semaines d'affilées, au risque de provoquer de la sensibilité. 
Ce type de dentifrices est rapidement agressif pour moi, tant en biologique qu'en produits conventionnels. Je n'ai donc toujours pas réussi à trouver de dentifrice classique en bio qui ne provoque pas de sensibilité chez moi, et encore moins de dentifrice blancheur et bio qui donne des résultats tout en douceur. Ici aussi, je suis peu convaincue par ce qui nous est proposé en biologique et je pense rester sur les produits qui me conviennent dans le conventionnel.


 

5. Les déodorants bios


Ah les déodorants bios ! Ça avait pourtant si bien commencé entre nous... Que je précise : quand je parle de déodorants bios, j'exclue tous les produits classiques que l'on trouve chez les grandes marques, comme Weleda, Sanoflore, Melvita et compagnie. Ils sont moyennement efficaces sur moi, mais ce n'est pas vraiment surprenant.
Aujourd'hui, je voulais me concentrer sur les déodorants dont la composition se base sur le bicarbonate de soude. Notamment, les produits de la marque Soap Walla et Schmidt's. Ces derniers sont décrits, vendus comme des déodorants révolutionnaires.


Ils seraient même plus performants que leurs concurrents du marché conventionnel. Eh bien, oui et non ! C'est-à-dire que ma peau les supportait tranquillement, que les produits fonctionnaient très bien sur moi les premières semaines. C'était assez bluffant, parce que je ne sentais rien, en toutes circonstances ! Malheureusement, cet état de grâce n'a pas duré. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée avec des déodorants qui provoquaient des odeurs que je n'ai jamais en transpirant ! Et pour que tout cela reste drôle, évidemment, le résultat donnait quelque chose de pire que ma propre transpiration. Je ne saurais pas expliqué ce changement brutal de rendu olfactif. C'est comme si ma peau avait fait un rejet total. Je veille pourtant toujours à bien converser mes produits, donc pas de soucis de ce côté là. Si vous avez des hypothèses ou vécu une expérience similaire, n'hésitez pas à les partager ! Également, si vous avez la solution, sauvez-moi !
Dans mes recherches, beaucoup parlent des irritations et de la sensibilité de la peau qui se développent à cause des huiles essentielles, mais aucune mention n'est faite à ce changement d'odeurs sur la peau. 
Autant vous dire que j'ai stoppé nette l'utilisation de ce type de déodorants. Je pourrais presque ajouter que cette expérience m'a vacciné pour un petit moment... Je termine donc cet article sur une note comique !

 

 

Et vous, quels sont vos produits, trucs ou astuces de l'univers bio avec lesquels vous n'arrivez pas à accrocher ? 


Je vous retrouve mercredi prochain avec ma sélection des meilleurs gels douches pour les peaux extra-sensibles ! D'ici là, bonne semaine !
Comme toujours, n'hésitez pas à aimer l'article (juste en dessous) s'il vous a plu, ou à me rejoindre sur Facebook ou Instagram

Crédits photographiques : sources internet.

 

Commentaires

  1. Merci pour ce retour d'expérience sur du long terme!

    je n'ai jamais essayé d'utiliser du savon pour la vaisselle mais ton retour me semble logique donc je ne pense pas essayer, par contre un 31 décembre, en rade de produit vaisselle nous avons essayé les noix de lavages que je réservais jusque là au linge et ça marche du tonnerre de zeus ;) sinon aussi produit du commerce bio.

    Concernant les shampoings, je n'arrive pas à essayer cette cure de sébum d'un mois qui me fait peur mais pareil j'arrive à espacer à 4/5 jours et je trouve ça déjà pas mal! en effet ça dépends du temps, du sport, des hormones etc. c'est un conseil avisé de ne pas s'imposer un rythme!

    Pour les mascaras, je ne sais pas si vous avez testé celui de Boho mais il est fanchement pas mal et ce serait celui là le plus adapté aux yeux sensibles car sans gomme acacia, voici un article intéressant de la slow cosmétique: http://www.lessentieldejulien.com/2016/09/mascara-allergie-irritations/

    pour le dentifrice, je n'ai pas les dents mais plutôt les gencives sensibles et j'aime beaucoup utiliser celui de weleda au Rathania pour cela sinon j'ai totalement adopté le dentifrice solide de pachamamaï même si cher à l'achat, il dure vraiment longtemps!

    et dernièrement pour le déo, je suis encore et toujours restée fidèle au déo crème que je fais maison (vu le prix de ceux en commerce et la présence d'huile essentielles hormono-mimétiques) je n'ai jamais eu de soucis de retour d'odeur, peut-être tester une version maison? je n'utilise pas de bicarbonate de soude perso, plutôt des poudres absorbantes et de l'huile de coco associé à des actifs anti-bactériens type bacti-pur ou barbe de jupiter. voilà mon retour d'expérience en espérant que tu trouveras ton bonheur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce beau partage d'expériences, riche en idées et en réponses !!
      Je pense filer acheter le mascara Boho dès que j'aurais terminé le mien. Je suis ravie d'avoir appris pleins de choses à ce sujet grâce à votre commentaire et au lien.
      Je considère sérieusement l’essai d'un dentifrice solide, je prends donc note pour celui de Pachamamaï.
      Enfin pour le déodorant, je serai très intéressée par une recette à faire à la maison, si vous en avez une ! A bientôt

      Supprimer
  2. merci pour la liste de toutes ces expériences! Concernant la sécheresse excessive de la peau en hiver c'est tout à fait mon cas! tous les hivers, des plaques sue les jambes et le long des côtes: nous sommes plus habillé l'hiver que l'été, notre peau est en théorie moins soumise aux agressions atmosphérique alors je pense que l'hiver, nous avons tendance à prendre une douche avec de l'eau bien plus chaude qu'en été; je sais qu'il est difficile de prendre sa douche avec les températures d'été mais je peux vous assurer qu'en quelques jours , en baissant petit à petit les degrés, les démangeaisons disparaissent d'elles-mêmes;
    Concernant la vaisselle, l'usage de gants est essentiel , c'est à mon sens le meilleure moyen de protection quel que soit le produit utilisé!
    C'est vrai que je n'ai jamais acheté de dentifrice bio car à la lecture de leur composition il y a énormément de produits abrasifs! mais je pense que la manière dont on se brosse les dents est tout aussi importante! en effet, vous remarquerez que l'on a tendance à frotter très fort, ce qui ne nous viendrait pas à l'idée d'infliger à notre visage; l'émail est fragile et demande un brossage doux mais prolongé!
    pour les mascaras, je suis radine et là trop cher pour moi! je pense qu'on aurait dû rester au khôl de nos grand-mères;
    les shampoings quelle histoire: nos cheveux sont sensibles aussi à notre état général et cela peut être accentué par les produits.Tout comme les déodorants, je ne suis pas pour stopper la transpiration qui est un phénomène des plus naturels! En revanche, je suis bien d'accord que parfois il y a des surprises et je suis très parfum même si ce n'est pas écolos du tout!
    A très bientôt et merci encore de vos sujets!
    j'espère que mes commentaires auront enrichis votre article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, merci d'avoir partager VOTRE retour sur expérience également ! Vous me faites penser qu'il faudrait que je me penche sur la question des parfums en effet, belle journée et à bientôt !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés